Le système immunitaire protège notre corps des attaques bactériennes et virales au quotidien. Il peut parfois s’affaiblir face aux agressions extérieures, aussi, il est nécessaire de le renforcer avec des conseils simples à suivre pour soutenir les défenses naturelles et rester en pleine forme au fil des saisons.

Adoptez une alimentation équilibrée

Oubliez les sucres rapides, les graisses saturées et les aliments trop salés qui détruisent l’organisme à petit feu et accélèrent le processus de vieillissement. Délaissez également les plats industriels sans intérêts nutritionnels.

Composez des repas riches en protéines (viandes/poissons/légumineuses/oeufs), en fibres, en antioxydants, en acides gras essentiels, en vitamines et en minéraux  (céréales + légumes de saison avec un filet d’huile végétale) pour apporter les nutriments nécessaires à votre organisme. Pensez à varier au maximum votre alimentation au quotidien pour couvrir l’ensemble de vos besoins en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

De mon avis personnel, vous pouvez consommer des légumes de saison à volonté, dans la limite du raisonnable (±500g par jour), mais la consommation « à volonté » ne devrait pas être le cas pour les fruits qui sont largement plus riches en sucre… naturel, certes, mais cela reste du sucre.

Il ne faut cependant pas éviter les fruits frais de saison comme ils apportent des antioxydants uniques, des fibres, des vitamines et des minéraux qui jouent un rôle protecteur dans la prévention des maladies développées à l’âge adulte mais il vaut mieux éviter les régimes détox à la mode principalement basés sur une alimentation fruitée. Bref, variez.

L’Organisation Mondiale de la Santé souligne qu’il n’existe pas encore de données pointant du doigt les effets nocifs d’un excès de sucre naturel de fruits frais. Cependant, elle recommande dans l’idéal 25g de sucre par jour, incluant deux à trois portions de fruits frais entiers (±250g) au quotidien à consommer en dessert ou en collation. Elle conseille aussi de délaisser les jus de fruits et autres sucres naturels transformés qui n’offrent aucun bienfait nutritionnel concluant.

A lire : les sucres des fruits / les sucres des légumes.

Consommez des super-aliments

Les super-aliments ont des valeurs nutritionnelles supérieures aux aliments traditionnels. Ils aident à renforcer l’organisme face aux agressions extérieures et à prévenir le vieillissement prématuré dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

Super-aliments : ail, gingembre, cannelle, curcuma, cacao non sucré, baies de goji, citron, baies d’açaï, ortie, aloe vera, spiruline, chlorella, thym, brocoli, avoine, graines de sésame, graines de tournesol, alfalfa, fenugrec, lentilles, pois chiches, haricots, grenade, myrtille, avocat, graines de lin, graines de chia, noix, artichaut, chou vert frisé, graines de chanvre, …

Buvez 1,5 l d’eau par jour

L’eau est la seule boisson nécessaire à l’organisme, comme notre corps est composé à plus de 60% d’eau. Buvez au minimum 1.5l d’eau, par petites gorgées, tout au long de la journée. Pensez à ajouter une feuille de menthe ou du citron pressé si vous vous lassez de l’eau. Vous pouvez également consommer deux à trois tisanes par jour pour varier.

Oubliez les sodas lights, les boissons sucrées et l’alcool qui fatiguent l’organisme, augmentent les risques de développer certains cancers et accélèrent le vieillissement prématuré des cellules.

Pratiquez une activité physique quotidienne

Pratiquez au minimum 30 minutes d’activité physique par jour comme la marche rapide pour lutter contre la sédentarité responsable de bien des maux comme les maladies chroniques, l’obésité, l’ostéoporose, la dépression, l’anxiété, …

L’activité physique quotidienne améliore la souplesse, l’endurance et la résistance à l’effort. Elle favorise également le sommeil, la bonne humeur et la longévité. Elle diminue le risque de surpoids et limite le risque de développer certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle, l’ostéoporose ou encore le diabète de type 2. Elle améliore aussi la circulation sanguine encourageant ainsi un teint ‘bonne mine’.

Faites une cure de probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui exercent des effets positifs sur la santé. Ils se prennent au quotidien tout au long de l’année ou en cure une dizaine de jours par mois. Ils aident à la digestion, stimulent le système immunitaire et régulent le transit intestinal.

Diverses études scientifiques explorent leurs bienfaits sur l’organisme. Certaines souches diminuent le cholestérol, améliorent la santé de la peau (eczéma, acné, …), luttent contre les inflammations et les infections, renforcent le système immunitaire et le système digestif.

Je vous recommande Ultrabiotique NutriSanté ou Lactibiane Référence pour soutenir la flore intestinale et les défenses naturelles, Lactibiane Tolérance pour fortifier le système digestif et Lactibiane CND pour soulager les inconforts intimes.

Consommez également des produits laitiers avec des ferments lactiques qui stimulent le système immunitaire naturel de l’intestin. Évitez néanmoins les boissons marketing enrichies en probiotiques : elles sont souvent chères et très riches en sucres rapides pour  peu de bienfaits notables.

Lavez régulièrement vos mains

Les mains véhiculent tous les microbes environnants, aussi, il est essentiel de les laver soigneusement et de façon régulière pour limiter la prolifération des bactéries et le développement de maladies. Prenez le temps de laver vos mains à l’eau chaude avec un savon antibactérien pendant une minute au minimum. N’oubliez pas de nettoyer vos ongles et vos poignets. Séchez ensuite minutieusement avec un linge propre personnel ou à usage unique.

Je sais qu’il ne faudrait pas avoir à le dire mais il est nécessaire de laver vos mains après chaque passage aux toilettes. Quand je me rends dans des toilettes publiques, il n’est pas rare de remarquer des femmes rentrer et sortir du petit coin sans prendre la peine de laver les mains avant de quitter le lieu. Même si vous vous rendez dans ce lieu pour une autre raison, vous avez au moins touché une poignée de porte sale. Il suffit ensuite de porter les doigts à votre bouche pour une raison ou une autre pour agresser votre organisme avec des germes divers.

Aérez votre lieu d’habitation

Une mauvaise aération peut provoquer des maux de tête, des irritations (gorge, nez, yeux), des allergies et le développement de maladies cancérogènes. Une pièce mal aérée favorise aussi la prolifération des microbes et augmente le taux d’humidité. Aussi, il est important de renouveler l’air intérieur régulièrement.

Il est généralement recommandé d’aérer votre lieu d’habitation ou votre espace de travail au minimum 15 minutes matin et soir pour éliminer la pollution domestique. Aérez davantage de temps si vous fumez, transpirez beaucoup ou êtes régulièrement entourée de polluants (pesticide, peinture, encens, vernis, bougies, parfum d’intérieur, désodorisant, moquette, tapis, produits ménagers, colle, laque, anti-mite, …).

Dormez suffisamment

Le sommeil est nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme et à son métabolisme. D’après certaines études, un manque de sommeil perturbe la régulation d’hormones, ce qui peut avoir un impact sur la prise de poids. Un manque de sommeil entraîne une augmentation du taux d’hormones de l’appétit et une diminution du taux d’hormones qui favorise la satiété. (source : Passeport-santé).

Durant la période de sommeil, le cerveau sécrète des hormones qui aident le système immunitaire à lutter contre les infections bactériennes et virales, aussi, il est primordial de dormir suffisamment pour permettre à l’organisme de faire le plein d’énergie et de fonctionner correctement. Sept heures de sommeil par nuit au minimum sont recommandées pour une bonne santé.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *