Idée reçue : “Si le soir, je mange une pizza — ou tout autre aliment considéré «tabou» —, je vais stocker sur mes hanches.”

Eh non ! Il n’y a aucun moment de la journée qui vous fera grossir plus qu’un autre moment ou transformera votre repas en nourriture de réserve pour votre corps.

Les idées reçues ont la vie dure. Le corps fonctionne 24h sur 24 et ne s’arrête pas de travailler quand vous allez dormir. Si vous mangez avec faim et non pas sans faim, votre corps va immédiatement brûler les calories de votre repas qu’il soit sain ou déséquilibré. Mangez simplement à satiété pour ne pas grossir. Si vous mangez plus que vos besoins, là, vous grossirez.

Prendre un repas riche le soir ne vous fera pas plus grossir qu’un repas riche consommé à l’heure du midi. Ce qui compte pour ne pas prendre de poids, c’est le total calorique d’une journée qui ne doit pas excéder vos besoins énergétiques quotidiens, c’est donc tout simplement éviter de manger plus que votre appétit.

Pour perdre du poids, il suffit de manger moins que vous ne dépensez, qu’importe l’heure et le repas.

Si vous mangez un repas très lourd le soir, il est possible que, le lendemain matin, à l’heure du petit déjeuner, votre appétit soit diminué, vous mangerez donc à ce moment-là selon votre appétit; cela veut peut-être dire manger moins que d’habitude, voire rien du tout jusqu’à ce que votre corps dépense les calories de la veille.

Il ne faut pas avoir peur de sauter un repas si vous n’avez pas faim, et j’insiste bien sur ce SI car sauter un repas quand la faim vous tenaille peut être dangereux pour votre santé, et votre corps se vengera plus tard, juste au cas où il serait encore privé de nourriture alors qu’il exprimait le besoin de manger. Mais, si vous n’avez pas faim, attendez simplement que votre appétit revienne pour vous mettre à table. En effet, vous devez manger pour vivre et combler les besoins de votre corps et non pas vivre pour manger.

Si votre corps n’exprime pas de besoins, pourquoi lui donner à manger ? Par habitude ? Pour vous rassurer ? Parce qu’il est l’heure ? — une heure socialement imposée et qui ne se base sur aucune horloge interne.

N’anticipez pas vos besoins, mangez quand votre faim s’exprime.

L’idée de consommer 3 repas par jour est avant tout une règle sociale qui a été établie il y a quelques décennies pour nous réunir dans la vie sociale mais ne correspond pas forcément à votre rythme de vie et au rythme de votre métabolisme.

Chaque être est unique et n’entre pas fatalement dans le moule qu’on nous a imposés.

La plupart des gens se sont adaptés à cette norme sociale et ont faim aux heures du petit déjeuner, du déjeuner et du dîner, mais certains font 10 mini-repas par jour, d’autres 2… ces gens ne sont pas anormaux et ne sont pas plus gros s’ils ne consomment pas plus que leurs besoins, ils mangent simplement à leur rythme, au moment de leur faim.

Pour revenir à l’exemple de l’éventualité d’un dîner gras : si vous mangez un plat lourd au repas du soir et que, le lendemain matin, vous prenez votre petit déjeuner sans faim, sans écouter vos besoins, par habitude, ce n’est pas votre repas de la veille au soir qui vous fera grossir mais le repas suivant, pris sans faim, qui va aller se stocker, tout simplement parce que l’organisme n’a pas encore exprimé le désir de se recharger en énergie et est toujours occupé à brûler le repas précédent.

Écoutez vos besoins pour garder la ligne.

On ne le répètera jamais assez, manger sans faim est la seule chose qui fait grossir car le corps consomme plus que ce qu’il réclame alors il va stocker.

Ce ne sera pas la faute de votre alimentation et de l’heure à laquelle vous mangez mais votre faute ! Vous qui n’écoutez pas les besoins de votre corps. Mais c’est tellement plus facile d’accuser la pizza d’être une vilaine que de vous accuser vous de n’en faire qu’à votre tête sans prendre en considération les besoins de votre corps. ;o)

S’écouter est la seule règle pour rester à un poids stable, poids génétique pour lequel vous avez été programmé, qu’importe ce que vous consommez.

Aussi simple qu’est cette règle de l’écoute de soi, elle est difficile à mettre en pratique.

En effet, dans la société actuelle, on a peur d’avoir faim. On anticipe ses besoins. On ne prend plus le temps d’être à son écoute, distrait par un rythme de vie stressant, la télévision, l’ordinateur, l’entourage, les idées reçues véhiculées par les médias et autres. Alors, tout doucement, on grossit fatalement. Et, malheureusement, on continue d’accuser l’alimentation d’être responsable alors qu’il n’en est rien.

L’alimentation est seulement responsable de notre santé, pas de notre poids. Nous sommes responsables de l’écoute de notre corps, de nos besoins différents d’une personne à l’autre. Ainsi, nous sommes responsables de notre poids — hors problèmes de santé.

Je sais que beaucoup croient plus facilement les vendeurs de régimes miracles à la mode que des conseils aussi simples, naturels, (bio)logiques et gratuits (!)  qu’apprendre à être à son écoute, manger avec faim et non pas par habitude, déguster chaque aliment dans le calme au lieu d’avaler sur le pouce devant la TV, et s’arrêter quand on n’a plus faim*, même s’il reste dans l’assiette.

* Ne plus avoir faim: manger à satiété signifie ne plus ressentir de plaisir à consommer un aliment, avoir trouvé satisfaction après X bouchées, et ne signifie pas avoir le ventre rempli prêt à exploser.

C’est un peu prendre exemple sur les bébés qui peuvent vous faire une scène juste pour une gorgée de lait et vous rappeler une demi-heure plus tard pour un nouveau biberon : ils ne se sont pas passés le mot pour énerver les adultes, ils écoutent simplement leurs besoins et réclament seulement quand ils ont faim.

Malheureusement, en grandissant, beaucoup d’entre nous sont conditionnés par des messages tels que “finis ton assiette” ou encore “attends l’heure du repas”, et perdent ce rythme biologique naturel qu’il serait bien de retrouver, comme nos ancêtres, pour rester à un poids génétique stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *