1. Buvez

De l’eau, des infusions, du thé, du bouillon, … Les boissons sans sucre remplissent l’estomac et calent rapidement l’appétit entre les repas.

Et buvez avant de manger — La sensation de soif est parfois confondue avec la sensation de faim, il est donc conseillé de commencer par boire un grand verre d’eau ±15 minutes avant de passer éventuellement à table si la sensation de faim est toujours présente.

2. Misez sur les fibres et les protéines

Une alimentation riche en fibres et en protéines rassasient mieux qu’une alimentation riche en sucres qui provoque des pics de glycémie responsables des fringales.

Faites également attention au sel – naturellement présent (crustacés), ajouté ou caché dans l’alimentation industrielle (plats cuisinés) – qui ouvre autant l’appétit que le sucre !

Au menu: légumes, fruits secs et oléagineux, légumineuses, yaourts, œufs, poissons, viandes, volailles, soja …

3. Mâchez

Un repas avalé sur le pouce ne peut pas être apprécié et ne laisse pas le temps au cerveau d’enregistrer la sensation de satiété — un repas doit être avalé lentement, dans un environnement calme.

La sensation de satiété apparaît généralement 15 à 20 minutes après le début du repas et signe la fin du repas… même si vous n’avez pas fini ! En effet, manger au-delà de la faim est la seule chose qui fait grossir.

4. Faites du sport

Pour certains, le sport calme la sensation de faim; pour d’autres, le sport ouvre l’appétit. Qu’importe l’effet sur votre organisme, l’important est de faire du sport pour évacuer le stress et être bien dans votre peau, ainsi vous ne craquerez pas à la moindre contrariété sur tous les chocolats et biscuits du placard.

5. Prenez un en-cas

Si vous n’avez pas mangé suffisamment à un repas, il arrive que la sensation de faim arrive rapidement avant le repas suivant, alors que faire ?

La faim est le signe que votre organisme a brûlé toutes les calories que vous lui avez apportées et qu’il en réclame à présent de nouvelles, il n’est donc pas criminel pour la ligne de prendre un en-cas entre 2 repas – il n’y a que manger au-delà de ses besoins, et donc la plupart du temps « sans faim », qui fait grossir.

Ainsi, si votre repas suivant est encore assez éloigné (±2h), vous pouvez prendre un léger en-cas protéiné, non sucré et non salé pour calmer votre appétit. Et si votre repas suivant est proche dans le temps (±1h), le mieux est de patienter en buvant de l’eau, en s’occupant, en mangeant l’entrée ou le dessert du repas suivant, ou de tout simplement décaler l’heure du repas suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *