Christy Turlington, 46 ans, est le vétéran de quatre marathons, après avoir complété le marathon de Londres ce dimanche 26 avril (2015) avec un record personnel de trois heures 46 minutes. Alors qu’elle était dans la capitale pour terminer la course, la supermodel des années 90 a pris le temps de partager ses meilleurs conseils avec l’édition britannique du magazine Vogue pour ceux et celles qui envisagent de relever le défi des 26 miles (±42kms) à l’avenir …

Christy Turlington : Interview

Commencez petit

J’ai l’habitude de dire aux coureurs réguliers, même s’ils courent dans le gymnase, que vous êtes déjà dans une bien meilleure position que je l’étais quand j’ai commencé. Si vous êtes un coureur occasionnel, vous êtes déjà bien parti – je n’étais même pas un coureur occasionnel au moment où je me suis inscrite pour mon premier marathon. La première course à laquelle j’ai participé était un 5 km il y a cinq ans, puis j’ai littéralement commencé à augmenter mon kilométrage à chaque course.

Écoutez votre corps

Je suis très au courant de ce qui est correct et de ce qui convient à mon propre corps – je ne vais pas me dépasser.

Trouvez le bon matériel de course

C’est ma quatrième course et je ne me suis jamais entraînée avec un appareil auparavant, ni avec une formation officielle en tant que telle – j’ai recueilli conseils et sagesse en cours de route. Maintenant, avec mon expérience et l’utilisation de l’Apple Watch pour m’entraîner pour le marathon de Londres, je me sens tellement plus à l’aise avec moi-même et avec mes capacités. Je me sens plus autonome.

Vous pouvez le faire !

Pour ceux qui disent qu’ils ne peuvent pas le faire : peu importe votre niveau physique, vous le pouvez absolument. Si vous avez déjà assisté à un marathon, vous voyez tous les types de personnes présentes. Beaucoup d’entre elles commencent juste à être en forme pour courir une telle course. C’est un excellent moyen de se motiver pour être en bonne santé et en meilleure forme.

Sortez

Londres est une ville formidable pour la course à pied, car vous avez tellement de parcs avec des terrains si différents. J’habite au centre-ville de New York, je vais donc me rendre au parc en tant que destination. Je vais généralement dans un hôtel près d’un parc juste pour reprendre mon souffle.

Mélangez votre routine de remise en forme

Je vais chez Barry’s Bootcamp une fois par semaine, ce que je pensais ne pas aimer et qui ne me conviendrait pas, mais maintenant j’adore ça et c’est un excellent complément à mon entraînement. Même quand je pratique le yoga, j’aime ne pas toujours suivre la même formule – j’aime être surprise. J’aime l’imprévisibilité de Barry – ça rend le tapis roulant amusant et quelque chose que je pourrais intégrer à mon entraînement.

C’est un état d’esprit

Vous pouvez le faire. J’ai eu la même expérience avec le yoga – si votre esprit n’est pas flexible pour essayer, votre corps ne le sera pas non plus. C’est plus une attitude qu’autre chose.

Une course est généralement juste le début

Je vais probablement m’engager dans une autre course après avoir couru à Londres – c’est comme un accouchement, après avoir eu un bébé, on se dit « je pourrais le faire à nouveau » et je sens que les courses partent du même principe. Après une course, vous vous sentez habituée à quelque chose d’emblée. Je suis déjà inscrite pour un semi-marathon dans quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *