Le nutritionniste Pierre Dukan déclare au quotidien en ligne LeParisien.fr que soit mis en place un “système au baccalauréat rapportant des points d’option pour ceux qui arrivent à garder un indice de masse corporel compris entre 18 et 25 entre la seconde et la terminale”, soit disant un bon moyen de sensibiliser les ados à l’équilibre alimentaire.

Déclaration tellement aberrante de la part d’un professionnel de la santé qu’on en viendrait presque à penser que c’est un poisson d’avril mais non, nous sommes en janvier — Bonne année 2012 !

Aussi, j’espère que le futur président de la France et ses conseillers auront plus de recul que le Dr. Dukan qui est peut-être docteur en nutrition mais en aucun cas psychologue pour comprendre que ce système va assurément développer chez les jeunes un rapport malsain à la nourriture et augmenter les troubles du comportement alimentaire (TCA) comme l’orthorexie (besoin obsessionnel de manger sainement), l’anorexie mentale, l’anorexie-boulimie et la boulimie vomitive ou non-vomitive compensée par l’abus de laxatifs ou de sport.

Ceux qui voient dans le système du Dr. Dukan du génie ne comprennent pas tout le rapport psychologique qu’entretiennent les gens avec la nourriture; et perturber ce rapport, c’est risquer de créer un traumatisme, une frustration qui peut être non seulement la cause de troubles du comportement alimentaire mais également d’autres troubles comme l’abus d’alcool et de drogue, la violence, etc.

L’Indice de Masse Corporel est-il réellement fiable ?

L’indice de Masse Corporel (IMC) est supposé conclure si vous êtes gros ou mince et à risque de développer des maladies cardio-vasculaires, en calculant votre poids divisé par votre taille au carré (ex. 50kgs/1.6m/1.6m= IMC à 19.53).

Si votre IMC est en-dessous de 18.5, vous êtes considéré(e) comme maigre; si votre IMC se situe au-dessus de 25, vous êtes en surpoids et au-delà d’un IMC de 30, vous êtes obèse avec obésité morbide à partir de 40.

Cependant, le problème de l’IMC est qu’il ne prend ni en compte la masse osseuse ni la masse musculaire; aussi, vous pouvez très bien être ronde physiquement et à risque d’accident cardio-vasculaire avec un IMC tout à fait normal mais une faible densité osseuse, beaucoup de graisses et peu de muscles; comme vous pouvez paraître mince et être en très bonne santé avec malgré tout un IMC supérieur à 25 si vous avez une importante masse osseuse et musculaire et peu de graisse.

Le poids varie chaque jour et par conséquent, l’IMC également.

Si vous êtes constipée  ou avez une digestion lente, vous serez plus lourde sur la balance parce que les aliments sont encore en transit. Si vous êtes déshydratée ou avez consommé un repas léger la veille de vous peser, vous serez plus légère sur la balance le lendemain matin mais vous ne serez pas pour autant plus mince, il vous suffira de boire et de manger pour que le poids varie à nouveau vers le haut. Si vous êtes à l’approche de vos règles, si vous consommez trop de sel et faites de la rétention d’eau, vous prendrez également du poids sur la balance mais vous ne serez  pourtant pas plus grosse, c’est juste de l’eau; et il y a bien d’autres facteurs qui faussent les résultats d’une balance et donc de l’IMC.

Le corps humain est-il obligatoirement mince ?

Tout le monde n’est pas génétiquement programmé pour avoir un poids compris entre 18 et 25.

Certaines personnes restent naturellement maigres et d’autres rondes malgré une bonne hygiène de vie, et ce n’est pas pour autant que ces personnes sont à risque de développer des maladies, elles sont ainsi faites.

Et il y a des personnes qui ont des problèmes de poids à cause de maladies (thyroïde, cancer, … ) ou de stress et aucun régime ne peut les aider à maigrir ou à grossir pour maintenir un IMC entre 18 et 25, aussi, cette dictature tendance de garder un poids politiquement correct à notre époque leur met une pression inutile qui peut les détruire psychologiquement.

Proposition Dukan destructrice pour les jeunes ?

Avec le système que le Dr. Dukan rêve de voir mettre en place dans les lycées, imaginez une adolescente avec un poids considéré normal par l’IMC mais cependant trop proche de 25 : si elle prenait régulièrement quelques kilos de manière temporaire à cause de facteurs divers (transit lent, syndrome prémenstruel, hormones, stress, rétention,..), elle risquerait d’être sanctionnée de ne pas maintenir un poids stable, de stresser, de se priver et de devenir obsédée par la balance au point de développer un trouble qu’elle n’aurait peut-être pas eu sans cette pression sociale du “sois mince ou t’as pas tes points en plus au BAC.

Par ailleurs, il existe des personnes perfectionnistes qui se disent “J’ai un IMC de 22, c’est beaucoup trop proche de l’IMC 25 (surpoids), être maigre, c’est être en dessous de 18.5, alors il faut que je perde du poids pour atteindre la perfection.” — Un schéma de pensée souvent lu sur les forums de troubles du comportement alimentaire, troubles très fréquents à l’adolescence, une période où les jeunes sont fragiles, quoi qu’ils en disent, à cause de leur métamorphose permanente autant physique que psychologique.

Non, décidément, le Dr. Dukan ne voit pas plus loin que son assiette de protéines et de ses galettes de son. Certes, Dukan est une méthode minceur qui peut aider les personnes attachées aux restrictions, aux interdictions et régime sous contrôle qui, cela dit entre nous, marche tout autant que les autres méthodes minceur où vous devez simplement diminuer les calories. Mais, sérieusement, imposer une option minceur aux étudiants, c’est grotesque pour toutes les raisons évoquées plus haut.

A quand une option sans boutons d’acné proposée par une marque cosmétique ? ou une option style par un grand couturier ? ou encore, si vous êtes trop moche, on vous proposerait de la chirurgie esthétique si vous avez de bonnes notes !

Vous aimerez aussi

Les mises à jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *