Si vous ne dormez pas assez, vous pouvez aussi trop manger — et donc être plus susceptibles de devenir obèses. Ce sont les conclusions des chercheurs qui ont présenté récemment leur étude aux sessions scientifiques 2012 d’épidémiologie, prévention/nutrition, activité physique et métabolisme de l’American Heart Association.

“Nous avons vérifié si le manque de sommeil altérait les niveaux des hormones leptine et ghréline, augmentait la quantité de nourriture que les personnes mangeaient, et affectait l’énergie brûlée par l’activité physique”, a déclaré Virend Somers, MD, Ph.D., auteur de l’étude et professeur de médecine et des maladies cardiovasculaires à la clinique Mayo de Rochester dans le Minnesota.

Pour information (source: Wikipédia) — La leptine et la ghréline sont associées à l’appétit. La leptine, parfois dite “hormone de la satiété”, est une hormone peptidique qui régule les réserves de graisses dans l’organisme et l’appétit en contrôlant la sensation de satiété. La ghréline est quant à elle une hormone qui stimule l’appétit : son taux augmente avant les repas et diminue après ceux-ci.

Le manque de sommeil augmenterait la consommation de calories

Les chercheurs ont étudié 17 jeunes hommes et jeunes femmes en bonne santé pendant huit nuits, avec la moitié des participants invités à dormir normalement et l’autre moitié à dormir seulement deux tiers de leur temps de sommeil normal. Les participants ont mangé autant qu’ils voulaient pendant l’étude.

Les chercheurs ont constaté :

Le groupe privé de sommeil, qui a dormi chaque jour une heure et vingt minutes de moins que le groupe témoin, consomme en moyenne 549 calories supplémentaires chaque jour.

La quantité d’énergie utilisée pour l’activité n’a pas changé de façon significative entre les groupes, ce qui suggère que ceux qui dormaient moins n’ont pas brûlé de calories supplémentaires.

Le manque de sommeil a été associée à une augmentation des taux de leptine et une diminution des taux de ghréline — des changements qui étaient plus probablement une conséquence plutôt qu’une cause de trop manger.

Le manque de sommeil jouerait donc un rôle dans la prise de poids

“La privation de sommeil est un problème croissant, avec 28% des adultes déclarant maintenant qu’ils ont six heures ou moins de sommeil par nuit”, a déclaré Andrew D. Calvin, MD, MPH, co-investigateur, chercheur en cardiologie et professeur adjoint de médecine à la Clinique Mayo.

Les chercheurs ont noté que, bien que cette étude suggère la privation de sommeil comme un élément important et une cause évitable de prise de poids et d’obésité, ce n’était qu’une petite étude menée dans l’unité de recherche clinique de l’hôpital.

“Des études plus importantes de personnes dans leur environnement familial aideraient à confirmer nos conclusions”, a déclaré Calvin.

Source: American Heart Association

A lire: Conseils pour bien dormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *