Ellie Goulding, chanteuse, compositrice et guitariste britannique née en 1986, répond à quelques questions beauté posées par le magazine ELLE. La star explique, entre autres, comment bien appliquer des cils individuels pour un regard intense sans bavure et explique comment la confiance en soi l’a aidée à s’accepter telle qu’elle est.

Ellie Goulding

Si votre collection de M.A.C était une chanson, que serait-ce ?

C’est une bonne question ! Vous pouvez faire tout ce que vous voulez avec, donc c’est comme une de mes chansons intitulée “Anything Could Happen”. J’ai aimé l’idée de maquillage qui pourrait être naturel pour le jour, mais aussi assez extrême pour le soir.

Quand avez-vous commencé à vous maquiller ?

J’avais environ 13 ans, peut-être même 12 ans. J’ai des souvenirs de ma mère en train d’appliquer du rouge à lèvres et de l’avoir sur toutes les tasses de la maison. Quand j’étais à l’université et que je n’avais pas les moyens de me maquiller, j’avais juste du mascara et du rouge à lèvres. J’utilisais le rouge à lèvres sur ma bouche, mes joues et mes yeux, mais je n’avais évidemment pas encore découvert beaucoup de choses.

Avez-vous pris des conseils d’amies ?

Je n’aime rien de plus que de me maquiller avec des amies. Elles m’inspirent certainement, mais je suis la personne qui donne les astuces. J’enseigne toujours aux gens comment mettre des cils individuels. Je n’utilise pas de pince à épiler, parce que c’est plus facile avec les doigts. L’astuce consiste à les placer dans un angle – ne les posez pas à plat sur la ligne des cils – il faut qu’ils s’évasent sur les côtés. Et n’utilisez pas trop de colle. J’applique le mascara en premier, car il donne aux cils quelque chose à coller. Et puis, une fois qu’ils sont secs, j’ajoute un peu plus de mascara, juste aux extrémités, sinon ça peut devenir salissant.

Est-ce que le fait d’être sous le feu des projecteurs vous a rendu plus ou moins susceptible d’expérimenter?

Il a fallu du temps pour voir ce qui fonctionne pour moi. Quand j’ai commencé en musique, je n’en avais aucune idée. J’étais dure avec moi-même de ne pas savoir quoi porter ou quel type de maquillage je voulais. J’étais toujours très naïve et je pensais que je devais paraître d’une certaine manière pour être remarquée.

Comment faites-vous face au fait de toujours devoir être prête pour une photo ?

Cela ressemble à un cliché mais j’ai vraiment découvert le pouvoir de la confiance en soi. Mon visage n’a pas changé, mais je suis différente sur les photos maintenant parce que je suis heureuse. J’ai un peu plus d’acceptation et d’amour pour moi-même, et cela m’a vraiment aidée. Il y a quelques semaines, mon copain et moi sommes allés dîner et je ne portais pas de maquillage. Je ne me sentais pas mal à l’aise, ce qui est intéressant parce que cela n’aurait pas été le cas lorsque j’étais plus jeune.

A en juger par votre Instagram, vous avez une routine de fitness assez rigoureuse.

J’aime les trucs rapides et de haute intensité, comme la boxe. Je n’ai jamais pris l’habitude de faire du yoga parce que j’ai toujours eu l’impression que cela prend trop de temps, ce qui va à l’encontre de l’objectif d’être Zen, mais j’essaie de le faire quand je le peux.

Au hasard

Vous aimerez aussi

Les mises à jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *