Quand le foie est en mauvaise santé, le corps tout entier montre des signes de faiblesse — teint terne, acné, regard sans éclat, cheveux raplapla, ongles mous et cassants, fatigue, coup de froid, difficulté à vous réchauffer, digestion lente, peau flasque, rétention d’eau, cellulite rebelle, rhumatismes, douleurs articulaires, yeux secs, vision floue, …

Le foie est la principale usine chimique de votre corps qui aide votre organisme à fonctionner correctement. Si le foie n’est pas au mieux de sa forme, son malaise se fait ressentir autant à l’intérieur de votre corps que sur la beauté de votre peau, de votre regard, de vos ongles et de vos cheveux.

Aussi, il est important d’adopter une bonne hygiène de vie pour faciliter le travail de votre foie dans la gestion de l’énergie de votre corps, dans la transformation des aliments en composés chimiques essentiels, dans le stockage de certaines vitamines ou encore dans le traitement des déchets contenus dans le sang.

Un foie en bonne santé, un corps en pleine forme

Hydratez votre organisme

Buvez 1.5l d’eau par jour, en petites gorgées, tout au long de la journée, pour aider les reins à éliminer les toxines transformées par le foie.

En plus de votre bouteille d’eau quotidienne, vous pouvez boire du thé vert (riche en antioxydants), du café (mais pas plus d’une tasse par jour et demandez conseil à votre médecin avant d’en consommer si vous souffrez d’une maladie du foie), du lait écrémé à demi-écrémé, du lait végétal, du 100% cacao non sucré et avec modération (le chocolat noir serait bénéfique pour le foie), de la soupe maison (si soupe industrielle, elle doit contenir plus de 65% de légumes et être pauvre en sel), des jus de légumes ou de fruits fraîchement pressés et sans sucres ajoutés, voire un smoothie fait maison à l’occasion.

Évitez l’alcool au quotidien — c’est un poison qui endommage le foie et accélère le vieillissement des cellules. Accordez-vous seulement un à deux verres à de très rares occasions.

Adoptez une alimentation variée et équilibrée

Mangez avec modération

Préférez les petits repas — un repas copieux est long et difficile à digérer. Si possible, préférez les aliments bio et peu transformés — moins de pesticides, d’insecticides, de produits chimiques divers, d’hormones et d’additifs alimentaires fait que votre foie en aura moins à filtrer.

Faites le plein de vitamines

Prenez des fruits et des légumes frais à chaque repas

Au menu : La carotte (jus, crue, cuite), source de bêta-carotène, excellente pour la santé de votre foie — elle le protège et soutient aussi la guérison de l’inflammation du foie, de la cirrhose et de l’hépatite. Par ailleurs, elle soulage également la gastro et l’indigestion facilitant ainsi le travail du foie. Ajoutez aussi dans votre assiette la tomate (rouge, noire), le poivron (rouge, orange, vert), l’artichaut, la laitue, le brocoli, le chou (rouge, vert), les algues, le haricot vert, l’épinard, le fenouil, l’ortie, le radis noir, l’asperge, l’avocat, la mangue, la papaye, le citron, la pomme, le kiwi, le raisin, la framboise, la fraise, la myrtille, la banane, le gingembre, l’ail et l’oignon.

Adoptez les protéines

Consommez au moins deux portions de protéines par jour

Dans votre assiette : les lentilles (rouges, brunes), les pois chiches, les pois cassés (verts, jaunes), les haricots (blancs, rouges, noirs), les haricots secs, le soja, l’œuf, le poisson, le fromage, la viande ou la volaille. Attention à certains fromages et viandes grasses riches en graisses saturées.

Réduisez les graisses

Limitez fortement votre consommation de graisses saturées mais ne fuyez pas pour autant toutes les graisses — un filet d’huile d’olive vierge ou de colza pressée à froid pour accompagner vos légumes est d’ailleurs recommandé. L’huile végétale non chauffée est, entre autres, une très bonne source de vitamine E, un antioxydant qui protège les cellules de votre corps et participe à l’éclat de votre peau.

Faites la chasse au sucre

Éliminez totalement les sucreries, biscuits et autres aliments avec du sucre ajouté — Les sucres industriels n’apportent rien de bon à l’organisme. Préférez une à deux portions de fruits par jour si vous aimez le goût sucré. A lire: Accro au sucre, comment mieux résister ?

Choisissez des aliments à base de céréales complètes et de grains entiers plutôt que des aliments blancs et raffinés. En cas de petit creux entre les repas, croquez une poignée de noix et de graines comme les amandes, les noix, les noisettes, les graines de sésame, les graines de sésame, les graines de tournesol, … à accompagner éventuellement d’un verre de lait végétal (riz, soja, …) ou de lait de vache pauvre en lactose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *