Équilibre alimentaire

L’équilibre alimentaire ne se fait pas sur un repas, ni sur une journée mais sur plusieurs jours, voire même plusieurs semaines. C’est pourquoi il n’y a pas lieu de vous inquiéter si vous n’avez pas pu manger un groupe d’aliments à plusieurs repas ou si vous avez fait un écart au restaurant.

L’essentiel est de varier votre alimentation au maximum pour que l’organisme rencontre un large éventail de nutriments nécessaires à son équilibre.

Écouter votre propre corps

Il faut savoir que les besoins alimentaires varient d’une personne à l’autre en fonction de son environnement, de son hygiène de vie, de son organisme et de sa santé, entre autres.

Un non-fumeur / sportif / habitant à la campagne n’aura pas les mêmes besoins nutritionnels qu’un fumeur / non-sportif / habitant en ville. Une personne malade et fatiguée n’aura pas les mêmes besoins nutritionnels qu’une personne en bonne santé et pleine d’énergie.

Et on pourrait également faire cette comparaison entre un homme et une femme, un adolescent et une personne âgée, ou encore d’autres groupes d’individus.

Chaque personne est unique — c’est pourquoi il faut écouter votre corps et vos sensations, et ne pas calquer votre alimentation sur celle de votre voisin de table.

Trouver le juste milieu

Vous écouter ne veut pas dire pour autant privilégier les aliments plaisirs comme les aliments gras, sucrés et salés.

Vous écouter signifie apprendre à trouver un juste équilibre entre les aliments non-diététiques qui ravissent les papilles de beaucoup et les aliments diététiques qui apportent de l’énergie, des vitamines, des minéraux, des fibres, des antioxydants, des acides gras aux bienfaits nutritionnels essentiels pour préserver une bonne santé.

On peut se demander pourquoi on ne peut pas supprimer radicalement de son alimentation les aliments plaisirs et tabous jugés trop gras, sucrés et salés ? Tout simplement parce que cela crée une frustration qui se transforme tôt ou tard en compulsion sur les interdictions imposées.

Éviter la frustration

Les plaisirs non-diététiques ne sont peut-être pas essentiels à la santé physique mais sont essentiels à la santé mentale.

Il faut garder à l’esprit que les aliments que vous choisissez depuis votre enfance font partis de votre identité, de votre vécu et de vos origines.

Vous ne pouvez pas changer votre alimentation du jour au lendemain, ce serait comme vous renier. Cela aurait des conséquences sur votre santé mentale, d’où l’intérêt de ne supprimer aucun groupe d’aliments et d’apprendre à trouver un juste milieu entre diététique et plaisir afin de manger sainement.

Vous faire confiance

Manger sainement, c’est vous faire confiance, vous écouter et prendre plaisir à manger de tout, avec modération, sans culpabilité.

Manger sainement signifie :

Varier votre alimentation à chaque repas et chaque jour.

Manger avec plaisir — parce que manger n’est pas qu’une nécessité.

Être à l’écoute de votre corps — manger quand vous avez faim… pas parce qu’il est l’heure.

Prendre le temps de manger lentement, dans un environnement calme — On a toutes 15 à 20 minutes à consacrer à un repas ! Apprenez à mieux gérer votre emploi du temps si ce n’est pas le cas.

Ne pas être obsédée par l’équilibre de votre assiette — c’est un trouble du comportement alimentaire appelé ‘orthorexie’.

Quand manger sainement devient obsessif au point de tout planifier, de tout contrôler et de culpabiliser au moindre écart, mieux vaut consulter pour comprendre ce que cette obsession cache au plus profond de vous.

Quoi consommer ?

De tout !

— Des fruits et légumes chaque jour, au moins 5 par jour.

— Des féculents à chaque repas, selon votre appétit.

— Un produit laitier à chaque repas. Yaourts, fromages blancs, fromages, lait… variez !

— Des protéines (œufs, soja, poissons, viandes, volailles…), 1 à 2x par jour.

— De la matière grasse à chaque repas, en quantité limitée.

— Des produits sucrés, avec une grande modération, 1 à 2x par semaine.

— Limitez la consommation de sel qui favorise l’hypertension et les maladies cardiovasculaires.

— Limitez la consommation de boissons sucrées et alcoolisées, l’idéal est de ne pas en boire.

— Buvez au minimum 1.5l d’eau par jour.

Au hasard

Vous aimerez aussi

Les mises à jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *