Manger trop sucré a de nombreuses conséquences fâcheuses sur l’organisme, que ce soit d’un point de vue santé, bien-être ou beauté.

⇒ Le sucre accélère le vieillissement des cellules — résultat, votre peau manque d’éclat, perd en fermeté et devient un terrain idéal pour les rides.

⇒ Le sucre augmente la pression sanguine ce qui provoque divers troubles comme les migraines, les problèmes de vue, les maladies cardiaques, etc.

⇒ Le sucre double les risques de mourir d’une maladie cardio-vasculaire;

⇒ Le sucre peut développer des problèmes de fertilité et de maladies ovariennes comme le syndrome des ovaires polykystiques.

⇒ Le sucre surcharge le système digestif, entraîne le développement d’ulcères et détruit le foie au même titre que l’alcool avant tout composé de sucres fermentés;

⇒ Le sucre gonfle les tissus — paupières lourdes, poches sous les yeux, ventre rond, chevilles gonflées, …

⇒ Le sucre favorise l’apparition des boutons à cause de changements hormonaux;

⇒ Le sucre augmente les risques de diabète de type 2;

⇒ Le sucre peut être la cause des pellicules — ce qui est mon cas à cause d’une candidose (Candida albicans, un champignon – levure qui se nourrit de sucre et développe des symptômes variant d’une personne à l’autre).

⇒ Le sucre diminue les capacités cognitives (perte de mémoire, démence, …);

⇒ Le sucre perturbe les repères de faim et de satiété — Résultat, vous mangez souvent plus que vos besoins énergétiques quotidiens et vous prenez du poids;

⇒ Le sucre rend accro au sucre — A lire : Accro au sucre ? Comment mieux résister.

⇒ Le sucre peut ainsi développer un trouble du comportement alimentaire comme la boulimie ou l’hyperphagie — A lire : Compulsions alimentaires – déclencheurs.

⇒ Le sucre favorise les sautes d’humeur et peut rendre agressif et/ou dépressif les personnes le plus sensibles psychologiquement;

⇒ Le sucre peut être un facteur des troubles du sommeil comme l’insomnie;

⇒ Le sucre est l’aliment préféré des cellules cancéreuses — A lire sur le net: Le cancer se nourrit de sucre. Le saviez-vous?;

⇒ Le sucre attaque l’émail des dents, favorise l’apparition de la plaque dentaire, des caries et des problèmes de gencives (gingivite, parodontite, …);

⇒ Le sucre cause un dysfonctionnement métabolique avec une multitude de symptômes selon le sujet (prise de poids, obésité abdominale, hypertension, élévation anormale du taux de sucre dans le sang, augmentation du mauvais cholestérol, etc)

⇒ Le sucre altère la sensibilité du palais et le goût des aliments — au plus vous mangez sucré, au moins vous ressentez les saveurs réelles de vos plats;

Et bien d’autres conséquences encore que la science présente à l’heure actuelle. Cependant, il n’est pas toujours évident pour les scientifiques de démontrer des thèses, alors que beaucoup de recherches sont financées par de puissants lobbies. Ce financement massif permet de manipuler les résultats à leur avantage afin de vendre toujours plus à une clientèle devenue dépendante et pas assez méfiante à cause du manque d’information.

Quoiqu’il en soit, le sucre rapide contenu dans l’alimentation (biscuits, sauces, fruits, …) et dans les boissons (alcool, jus, lait, …)  est à limiter fortement.

Ce n’est pas facile de diminuer la consommation de sucres rapides mais vous ressentez rapidement les bienfaits d’une consommation beaucoup plus restreinte comme un ventre plus plat, une peau plus éclatante, une cellulite diminuée, un cuir chevelu sain, une peau plus ferme et dégonflée, un sommeil plus profond, un appétit régulé, un palais plus sensible aux saveurs, une meilleure concentration, une digestion améliorée, des dents plus blanches, etc.

Dans l’idéal, votre consommation de sucres rapides, y compris le sucre naturel des fruits qui reste du sucre malgré tout, doit tourner autour de 25g à 50g par jour maximum.

Lisez soigneusement les étiquettes alimentaires : la quantité de sucres rapides est souvent listée sous la ligne des glucides. Si ce n’est pas le cas, regardez la liste des ingrédients. Malheureusement, il est facile de manger trop sucré quand le sucre est vraiment caché partout, même là où on s’y attend le moins, comme les légumes en conserve de certaines marques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *