Régime déséquilibré et perte de poids

Perdre du poids en mangeant des aliments gras, sucrés et salés, c’est possible…

Pendant 10 semaines, Mark Haub, un professeur de nutrition à Kansas State University, a mangé des aliments gras et sucrés comme des chips Doritos, des céréales sucrées, des Oreos ou encore des donuts, et cela toutes les trois heures à la place de vrais repas et a perdu du poids grâce à ce régime déséquilibré.

Son but était de prouver que pour perdre du poids, compter les calories est ce qui compte le plus, et non pas la valeur nutritionnelle des aliments. Et Mark Haub a réussi en 2 mois à perdre 12 kilos.

Pour son projet de classe, Mark Haub s’est limité à manger moins de 1800 calories par jour au lieu des 2600 calories qu’il avait l’habitude de consommer avant de faire régime. Ainsi, il a suivi un principe de base de la perte de poids, il a tout simplement mangé moins de calories qu’il n’en a brûlées.

Son indice de masse corporelle (IMC) est passé de 28.8, considéré comme indice de surpoids, à 24.9, ce qui est un IMC normal.

On aurait pu s’attendre à ce que sa santé se détériore avec une alimentation exclusivement composée d’aliments gras et sucrés mais non. Le taux de mauvais cholestérol (LDL) de Haub a diminué de 20% et son taux de bon cholestérol (HDL) a augmenté de 20%. Aussi, il a réduit son niveau de tri-glycérides, qui sont une forme de graisse, de 39%.

Régime non recommandé

Malgré sa réussite, Haub ne recommande pas de suivre un régime exclusivement à base de snacks.

“Je ne suis pas préparé à dire que c’est une bonne chose à faire”, dit-il. “Je suis entre les deux. Je suppose que c’est la partie frustrante. Je ne peux pas donner une réponse concrète. Il n’y a pas assez d’informations pour faire cela.”

Les deux-tiers de sa nourriture venaient de la malbouffe. Il prenait aussi une gélule de multi-vitamines et buvait une boisson protéinée chaque jour. Et il mangeait des légumes, généralement une boîte de haricots verts ou trois à quatre tiges de céleri, mais seulement en présence de ses enfants pour ne pas leur donner un mauvais exemple.

Haub explique: “La junk food est consommée par beaucoup de personnes. C’est peut-être un problème de portion et de modération à trouver plutôt qu’une privation totale à faire. Je pense que c’est irréaliste d’attendre des gens qu’ils suppriment totalement ces aliments pour des fruits et légumes. C’est peut-être sain mais ce n’est pas réaliste car les gens finissent par retourner à leur alimentation préférée.”

Régime pauvre en calories base du succès

La masse grasse de Haub est passée de 33.4 à 24.9%. Cela pose la question: qu’est-ce qui importe pour perdre du poids, la quantité ou la qualité des calories ?

“Son succès est probablement dû à la réduction calorique,” annonce Dawn Jackson Blatner, une diététicienne basée à Atlanta, en Géorgie.

“C’est un bon rappel que pour perdre du poids les calories comptent,” dit-elle. “Est-ce le moyen pour être en bonne santé ? C’est une autre histoire.”

Blatner ajoute qu’elle n’est pas surprise d’entendre les améliorations de santé de Haub même si il s’est bourré d’aliments industriels. Être en surpoids est le problème central qui conduit à des complications comme une pression sanguine élevée, du diabète et du cholestérol.

“Quand vous perdez du poids, qu’importe ce que vous mangez – même si c’est de la nourriture industrielle, généralement vous verrez une amélioration de votre santé quand la perte de poids est avancée,” dit Blatner.

Quand Haub, 41 ans, a commencé son régime ‘cake’ le 25 août, il a simplement focalisé sur les portions qu’il mangeait et retirait l’assiette de sa vue quand il en avait assez pour être sûr de ne pas abuser.

Avant cette diète grasse et sucrée, Haub a essayé de suivre un régime équilibré à base de fibres, de fruits et légumes et à l’occasion de pizza. “Je mangeais peut-être sainement mais je n’étais pas en bonne santé, je mangeais de trop.”

“J’espère que je pourrais conclure si c’est malsain ou sain de suivre ce type de régime junk food. Mais je n’ai pas assez d’éléments pour faire cela. Cela frustre beaucoup de personnes. Un camp dit que c’est irresponsable et malsain, mais les données ne disent pas cela.”

Source : CNN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *