Préparez vos repas comme une grande

Évitez les plats préparés qui sont un gain de temps mais sont plus chers et caloriques que des plats «maison». Pour le travail, emportez un plat rapide à préparer, comme une salade composée, un taboulé maison ou un sandwich, vous économiserez non seulement de l’argent mais aussi des calories.

Mangez quand vous avez faim …

et non parce qu’il est l’heure de manger. Vous n’êtes pas un robot, écoutez les besoins de votre corps. Conseil basé sur la logique mais très peu suivi alors que manger sans faim est ce qui fait réellement grossir, le corps n’ayant pas réclamé d’énergie fait qu’il va stocker les calories reçues en attendant de pouvoir les brûler.

Choisissez des assiettes et des bols plus petits

Plus un plat est grand, plus on le remplit. Aussi, utilisez des assiettes et des bols de petite taille pour tromper votre cerveau et lui donner l’impression d’une portion copieuse. Bien entendu, ne vous resservez pas !

Mangez lentement pour ne pas manger de trop

Mangez lentement pour laisser la sensation de satiété s’installer. Si vous mangez sans faim un repas diététique ou non, vous prendrez du poids car vous consommerez plus que vos besoins énergétiques réels.

Mangez de tout avec modération

Il n’y a pas de mal à s’accorder des plaisirs au quotidien, au lieu de toujours troquer pour le diététiquement correct, surtout quand on sait qu’aucun aliment ne fait grossir et que seul l’excès de calories par rapport aux besoins énergétiques entraîne une prise de poids.

Apprenez à manger de tout avec modération et à vous arrêter de manger à satiété, cela semble tout simple à appliquer mais il faut plusieurs semaines de pratique si vous n’êtes pas habituée à écouter votre corps.

Troquez diététique si vous avez peur des aliments tabous

Pain au chocolat = Pain complet + 2 morceaux de chocolat extra noir. Chips salées = lamelles de concombre + sel. Frites = pommes de terre coupées + huile + sel + épices, le tout au four pendant 30 min en remuant de temps à autre. Hamburger = Petit pain complet + steak + oignons cuits + rondelles de tomates + salade + ketchup + – moutarde. Etcétéra, soyez créative.

A noter que le troc doit ressembler à l’aliment désiré, si vous vous privez d’un hamburger et consommez une salade à la place, vous risquez de craquer plus tard sur tout et n’importe quoi pour faire passer la frustration liée à la privation que vous vous imposez.

Alliez télévision et sport

Ne restez pas inactive devant la télévision, installez votre stepper, vélo d’appartement ou autre instrument de torture face à votre écran pour regarder vos programmes préférés tout en perdant des calories.

Préférez le mètre-ruban

Comme le poids varie chaque jour à cause de divers facteurs (rétention d’eau, déshydratation, aliments en transit, etc.), oubliez la balance, peu fiable et stressante. Qui ne s’est pas découragée en voyant une prise de poids inexpliquée alors que vous vous privez de tout ?

Prenez plutôt vos mensurations avec un mètre-ruban une fois par semaine pour mesurer vos réels progrès car vous pouvez très bien perdre un kilo et ne pas avoir perdu un seul centimètre visuellement parlant, ce qui n’est pas une victoire dans ce cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *