Astuces pour des jambes légères

Fuyez le sel

Les dangers du sel

Une alimentation trop salée est souvent responsable de la rétention d’eau avec sensation d’inconfort, gonflement des tissus et apparition de la cellulite. Elle amène aussi des troubles de la santé plus graves comme des problèmes d’hypertension, de maladie cardiovasculaire et d’accident cérébral.

La forte consommation de sodium (> 2 grammes/jour, l’équivalent de 5 grammes de sel par jour) et l’absorption insuffisante de potassium (moins de 3,5 grammes par jour) contribuent à l’hypertension artérielle et à un risque accru de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral. Source: OMS

Alimentation sans sel

Supprimez le sel de votre cuisine et de votre table, ainsi que les herbes et mélanges à épices déjà prêts à l’emploi si le sel est présent dans la liste des ingrédients. Oubliez également les bouillons de légumes en cube, les fonds de légumes, les sauces et autres préparations commerciales servant à aromatiser vos plats, ils sont beaucoup trop salés. D’une manière générale, évitez de consommer les aliments transformés ainsi que les produits en conserve parce qu’ils contiennent généralement plus de sel que des aliments frais cuisinés ‘maison’.

Limitez aussi fortement les aliments naturellement riches en sodium et les produits fermentés comme la choucroute, les crustacés, les mollusques, les anchois, les poissons fumés, les olives, les viandes préparées, les viandes fumées, les charcuteries, les fromages comme la feta, le parmesan, le roquefort, le Saint Marcellin, le Babybel, le Kiri, …

Privilégiez une alimentation pauvre en sodium en prenant le temps de décrypter les étiquettes des produits avant achat. Les experts recommandent de consommer moins de 2300 mg de sodium par jour, l’idéal étant 1500 mg de sodium au quotidien pour une personne entre 14 et 50 ans. Après la cinquantaine, il est recommandé de passer à 1300 mg par jour.

Au menu, les fruits frais, les légumes frais, les pommes de terre, les pâtes, le riz, la semoule, la farine, la polenta, les œufs, les poissons frais, les poissons surgelés mais non préparés, les viandes fraîches, les yaourts, le lait, la crème, les chocolats noirs, les matières grasses non salées et les garnitures sucrées comme le miel, la confiture, ou encore le chocolat à tartiner.

Les fromages ne sont pas tous à limiter. Vous pouvez consommer le fromage frais, la mozzarella, l’emmental, la ricotta, le cottage cheese, le Saint Nectaire et, en  petites portions, les fromages de type Brie, Camembert et autres fromages avec l’appellation « réduit en sel ». Gardez un œil sur les étiquettes et comparez la teneur en sel des fromages avant achat.

Pour relever les saveurs de vos plats sans ajout de sel, utilisez le citron, le vinaigre aromatisé (vinaigre de vin, vinaigre balsamique, Xérès, …), l’huile aromatisée (l’huile aux herbes, l’huile pimentée, …), les herbes aromatiques (ail, aneth, basilique, cerfeuil, ciboulette, échalote, menthe, raifort, romarin, sauge, thym, … ) et les épices naturelles (cannelle, curcuma, gingembre, muscade, paprika, poivre, safran, vanille, …).

Buvez de l’eau

Buvez beaucoup d’eau minérale, riche en magnésium, pour favoriser la circulation sanguine, apaiser les douleurs liées à la rétention d’eau et éliminer les toxines ainsi que l’excès d’eau dans le corps.

Choisissez une eau comme Contrex, Evian, Vittel, Volvic, Bru, Spa, Chaudfontaine. Oubliez les eau riches en sodium comme la Badoit, Saint Yorre, Vichy Célestin, …

Pour apporter du goût à votre eau, vous pouvez ajouter un filet de jus de citron bio fraîchement pressé. Le citron, grâce à son action diurétique, va aider à éliminer plus rapidement les déchets de votre organisme permettant ainsi de lutter efficacement contre la rétention d’eau.

Adoptez les infusions de plantes drainantes

Prenez une infusion d’ortie bio 2 à 3x par jour, de préférence avant 16h — l’ortie favorise l’élimination et diminue les œdèmes et la rétention d’eau. A défaut de tisane d’ortie, vous pouvez essayer une infusion bio de queue de cerise, thé vert ou encore de pissenlit (Ex: Salus) ou vous tournez vers les compléments alimentaires bio à base de bouleau, sureau ou d’argousier (Ex: Weleda).

Soulagez le Syndrome prémenstruel

La meilleure astuce pour ne pas vous sentir gonflée à l’approche des règles est de diminuer votre consommation de sel, vu que ce composé retient l’eau dans les tissus. Limitez également votre consommation de sucres rapides et de graisses saturées qui ralentissent la circulation sanguine.

Essayez éventuellement l’huile d’onagre en complément alimentaire qui est excellente pour améliorer leur confort durant la période prémenstruelle. Demandez conseils à votre médecin avant de vous lancer dans l’automédication, comme la prise d’onagre est déconseillée avec certains médicaments, aux femmes enceintes et allaitantes.

Massez vos jambes avant de dormir et surélevez votre lit

Si vos jambes ont tendance à gonfler le soir, surélevez votre lit de 3 à 4 cm au niveau des pieds pour faciliter le retour veineux pendant votre sommeil. Pensez également à masser vos jambes avec un soin pour jambes lourdes avant de dormir pour soulager vos jambes et améliorer la circulation sanguine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *